Être Aide-Soignant(e)

Vous aimez le contact, souhaitez participer au soulagement des patients et présentez de l’empathie pour l’être humain ?

Votre objectif professionnel est d’obtenir le Diplôme d’Etat Aide-Soignant.

Au carrefour de la santé et du social, l’aide-soignant apporte soins d’hygiène et réconfort, à l’hôpital, en clinique, à domicile ou dans des centres d’accueil spécialisés.

Présentation
du métier d’aide-soignant

Le diplôme d’Etat d’aide-soignant

Vous êtes intéressé(e) ? Contactez-nous !

ÊTRE aide-soignant

Présentation du métier d’aide-soignant

Parmi le professionnel de santé, l’aide-soignant est sans nul doute le plus proche des personnes hospitalisées. Il participe à la prise en charge de l’adulte bien portant, malade ou handicapé, assure l’hygiène et le confort des patients, apporte également son soutien aux personnes dépendantes pour toutes les tâches de la vie quotidienne.

La nature du travail

L’aide-soignant réalise des soins liés aux fonctions d’entretien et de continuité de la vie visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de l’autonomie de la personne ou d’un groupe de personnes.

Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins. L’aide-soignant accompagne ainsi la personne soignée dans les activités de sa vie quotidienne, contribue à son bien-être et à lui faire recouvrer, dans la mesure du possible, son autonomie.
Travaillant le plus souvent dans une équipe pluri-professionnelle, en milieu hospitalier ou extrahospitalier, l’aide-soignant participe, dans la mesure de ses compétences et dans le cadre de sa formation, aux soins infirmiers préventifs, curatifs et palliatifs.

Ces soins ont pour objet de promouvoir, protéger, maintenir et restaurer la santé de la personne, dans le respect de ses droits et de sa dignité :

  • Assurer des soins d’hygiène, d’alimentation, de confort et des activités d’animation ;
  • Participer à la surveillance de l’état de santé des personnes et à la prévention des maladies et des accidents ;
  • Assister l’infirmier(e) lors de la réalisation des soins infirmiers ;
  • Privilégier l’aspect relationnel et éducatif de sa fonction auprès de l’adulte, de sa famille et de son entourage.

L’aide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmier, dans le cadre du rôle propre dévolu à celui-ci, conformément aux articles R. 4311-3 à 4311-5 du code de la santé publique.

Présentation du métier d’aide-soignant

Les modalités d’exercice

Les activités et compétences précises de l’aide-soignant(e) sont formalisées dans des référentiels. Ils formalisent les capacités devant être maîtrisées par les professionnels et attestées par l’obtention du Diplôme d’État d’Aide-Soignant(e).

  • Dispenser des soins d’hygiène et de confort à la personne (toilette, bain, douche, etc.) ;
  • Observer la personne et mesurer les principaux paramètres liés à son état de santé ;
  • Aider l’infirmier(e) à la réalisation de soins ;
  • Assurer l’entretien de l’environnement immédiat de la personne et la réfection des lits ;
  • Entretenir des matériels de soins ;
  • Transmettre ses observations par oral et par écrit pour maintenir la continuité des soins ;
  • Accueillir, informer et accompagner les personnes et leur entourage ;
  • Accueillir et accompagner des stagiaires en formation.

L’objectif professionnel est d’obtenir son Diplôme d’Etat Aide-Soignant en validant les objectifs opérationnels ci-dessous :

Les compétences requises ou objectifs opérationnels

L’aide-soignant exerce sa profession en hôpital ou en clinique, en maison de retraite, en services de soins à domicile, en établissement de soins spécialisés permettant la prise en charge d’adultes handicapés ou atteints de maladies chroniques au regard des 8 compétences suivantes :

1. Accompagner une personne dans les actes essentiels de la vie quotidienne en tenant compte de ses besoins et de son degré d’autonomie ;

2. Apprécier l’état clinique d’une personne ;

3. Réaliser des soins adaptés à l’état clinique de la personne ;

4. Utiliser des techniques préventives de manutention et les règles de sécurité pour l’installation et la mobilisation des personnes ;

5. Établir une communication adaptée à la personne et à son entourage ;

6. Utiliser les techniques d’entretien des locaux et du matériel spécifique aux établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux ;

7. Rechercher, traiter et transmettre les informations pour assurer la continuité des soins ;

8. Organiser son travail au sein d’une équipe pluri-professionnelle.

Le métier d’aide-soignant

L’évolution professionnelle

La profession d’aide-soignant offre de nombreuses opportunités pour faire évoluer sa carrière. Grâce à des formations et à des diplômes, il est possible de changer de service ou même de métier. Une bonne nouvelle pour les aides-soignants qui souhaitent progresser dans leurs pratiques, augmenter leur salaire ou opter pour une reconversion professionnelle.

Au même titre et qu’il existe des dispenses pour suivre une partie des unités de formation menant au DEAS, il en est de même pour les bénéficiaires ayant obtenu le DEAS (parcours passerelles).

Vous pouvez postuler par exemple à une formation d’aide-puéricultrice, d’ambulancier mais aussi d’infirmier selon certaines conditions.

Nous vous recommandons de vous adresser aux IFSI pour savoir selon vos bagages et diplômes (autres que DEAS) quelle est la méthode la plus optimale pour entrer en Institut de Formation en Soins Infirmiers.

Perspectives

Aujourd’hui, la pénurie est telle qu’on parle dans les derniers communiqués de la DGOS de 350 000 postes à pourvoir dans les 5 ans.

 Arrêté du 13 décembre 2018 modifiant l’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d’Etat d’infirmier.

 Informations pratiques

Le diplôme d’Etat d’aide-soignant

Public visé

Être âgé de 17 ans à la date d’entrée en formation. Pas de limite d’âge supérieur.
Formation adaptée dès la sortie du cursus scolaire, également en formation professionnelle avec une réduction des parcours, voire aussi en reconversion professionnelle.

Qualités requises

Rassurant et disponible : Plus accessible, l’aide-soignant est volontiers choisi par les malades comme confident ; il doit se montrer attentifs aux besoins des patients et y répondre au mieux.

Équilibre psychologique et résistance physique : La confrontation à la maladie, à la souffrance et à la mort fait partie du quotidien, il doit donc être doté d’un solide équilibre psychologique. Aussi, il faut être capable de soulever des charges importantes et de manipuler les patients avec délicatesse.

Méthodique : Ranger les chambres, refaire les lits, maintenir un horaire régulier pour les repas… L’ordre et la méthode sont indispensables au confort des patients.

Capacités de communication : Le sens de l’écoute, la capacité d’adaptation, le tact et la clarté d’expression sont indispensables pour établir des relations harmonieuses avec les malades et le reste de l’équipe.

Sens des responsabilités, logique, bon sens, rigueur et ouverture à l’autre, tolérance sont également des qualités requises pour le métier d’aide-soignant.

Les axes prioritaires du projet pédagogique d’aide-soignant

  • L’alternance : acquisition et transfert des connaissances entre les 2 lieux que sont le CFPBNA et les lieux de soins.
  • L’autonomie et la responsabilité : l’élève est acteur de sa formation
  • L’acquisition de connaissances rigoureuses et fiables pour construire ses compétences professionnelles
Accès à la formation

Conformément à la nouvelle réglementation, aucune condition de diplôme n’est requise pour se présenter à l’épreuve d’amissibilité. L’Arrêté du 07 Avril 2020 stipule qu’il n’y a plus de prérequis, « (…) sans condition de diplôme » – Art. 1.

Néanmoins, l’admission définitive est subordonnée (Art. 11 Arrêté du 07 Avril 2020) :

  • à la production d’un certificat (..) d’un médecin agréé attestant que le candidat n’est atteint d’aucune affection d’ordre physique ou psychologique incompatible avec l’exercice de la profession (…),
  • à la production au plus tard le jour de la rentrée d’un certificat médical attestant que l’élève remplit les obligations d’immunisation et de vaccination prévues (…) dans le code de la santé publique.

Les modalités d’accès sont les mêmes que vous ayez un parcours complet ou un parcours partiel à suivre (les sous-rubriques vous aident à comprendre la dimension « parcours »).

Il y a dorénavant une seule épreuve basée sur 2 éléments :
> Un dossier de candidature complet,
> un entretien individuel.

Article 2 de l’arrêté du 07 Avril 2020 : la sélection des candidats est effectuée par un jury de sélection sur la base d’un dossier et d’un entretien destinés à apprécier les connaissances, aptitudes et la motivation du candidat à suivre l’une des formations visées au premier alinéa de l’article 1er (…).

On ne parle plus donc d’épreuve écrite et/ou d’épreuve orale, ni de Concours.

Objectif de la formation

– Former des professionnels compétents, responsables et autonomes

– Favoriser la professionnalisation par acquisition des compétences

– Construire son projet professionnel et contribuer aux évolutions du métier

La formation d’aide-soignant

Contenu et durée de la formation

Les enseignements théoriques des aides-soignants

Le référentiel de formation aide-soignante comprend 8 modules d’enseignement en institut de formation et des stages cliniques dont le contenu est défini à partir des 8 unités de compétences du diplôme d’État. Chaque compétence est constituée d’un ensemble de savoir-faire et de connaissances mobilisées pour réaliser des activités et comporte un niveau d’exigence identifié.

Les horaires des cours et des travaux dirigés sont à respecter. Chaque semaine comprend 35 heures de formation. Les horaires habituels sont de 8h30 à 12h et de 13h à 16h30. L’ensemble de la formation est à présence obligatoire pour tous les modules et les stages. Cette condition est indispensable pour valider l’année de formation.

Les modalités pédagogiques de la formation

Classiques : Cours magistraux, travaux dirigés, travaux pratiques, travaux de groupe.

Innovantes : Retour d’expérience de stages, situations simulées en interprofessionnalité.

Un suivi pédagogique individualisé : Le suivi est assuré durant tout le cursus de formation permettant l’accompagnement pédagogique et le développement personnel de chaque élève.

La formation clinique en stage des aides-soignants

Chacune des places constituant le parcours de stage des élèves est attribué par l’IFAS hormis le stage optionnel qui est laissé au choix de l’élève selon son projet professionnel. Les terrains de stages sont variés et répartis sur le Groupe Bordeaux Nord Aquitaine mais aussi dans d’autres établissements de soins. Chaque terrain de stage est encadré par un formateur référent.

En savoir plus

La présence en stage est obligatoire. Tout élève doit avoir accompli l’ensemble de ses stages pour valider les compétences en vue de la délivrance du Diplôme d’État d’Aide-Soignant.
Les lieux ainsi que les modalités particulières liées aux structures de travail sont communiqués à l’avance.
Une préparation est effectuée avant chaque stage par les formateurs référents. Les horaires et les consignes sont donnés et sont à respecter impérativement.
Les stages sont effectués sur la base de 35 heures par semaine, à raison de 7 heures par jour, plus une demi-heure pour le repas.

Les modalités d’évaluation

Les modalités d’évaluation comprennent des écrits, des oraux, des mises en situations professionnelles sur les lieux de stage ou à l’institut de formation.
La validation d’un module se fait par l’obtention d’une note de 10/20 à minima.
En stage, l’évaluation se fait selon une grille comprenant les 8 compétences.

Informations pratiques

Centre de Formation Professionnelle Bordeaux Nord Aquitaine

contact@cfpbna.asso.fr

05 56 43 70 82

6 rue Robert Charazac - 33300 Bordeaux

Le Centre vous accueille du lundi au jeudi de 9h00 à 17h00 et le vendredi de 9h00 à 12h00.

Contactez-nous

Vous avez une question sur nos formations ? 

Politique de confidentialité